Alien Artifacts

Publié le Publié dans Critiques

Je vous livre ici une critique à chaud, rédigée juste après la découverte et après une seule partie jouée à deux joueurs. Voici donc ma première impression d’Alien Artifacts, un jeu de Marcin Ropka & Viola Kijowska, illustré par Evan Lee & Igore Puškarić et édité par Portal et Matagot.

Le pitch

« L’humanité s’est ruée vers l’espace, explorant des contrées lointaines et développant de nouveaux savoirs, de nouvelles cultures et de nouvelles civilisations. La découverte d’artefacts provenant d’une race alien a accéléré ce développement et a semé la discorde parmi les factions. L’univers connu est au bord du conflit. Alien Artifacts est un jeu de cartes situé dans un monde de science-fiction dans lequel les joueurs sont à la tête de factions interstellaires.

Construisez votre flotte, développez des technologies et explorez la galaxie à la recherche de tout ce que vous pourrez exploiter. Mais attention, les artefacts alien changeront la donne. Soyez celui qui dominera les autres ! »

Dans l’espace, m’entendra-t-on crier ?

Mon acolyte ludique du jour m’a expliqué les règles et ce n’était pas très clair. Elles étaient assez floues avec parfois beaucoup de détails pour pas grand chose. L’explication a presque duré plus longtemps que la partie elle-même. Attention, je ne remets pas du tout en cause les capacités d’explication de mon acolyte, qui ne sont plus à démontrer, mais bien les règles en elles-mêmes. Avant de commencer, le jeu m’a eu l’air très aléatoire (comment ça on tire des cartes pour savoir si on score des PV ? mais c’est pourri !) et l’agressivité potentielle m’a fait peur.

Après l’explication des règles, les ingrédients (jeu de cartes, thème spatial, colonisation, vaisseaux, attaques, factions…) m’ont fait penser à une de mes plus mauvaises expériences ludiques, Titanium Wars. Si on ajoute à ça quelques petits défauts d’édition, j’ai débuté la partie avec un a priori TRÈS négatif.

42 points de victoire. J’ai gagné, forcément !

Mais on se lance malgré tout dans la partie. Après un tour ou deux, les règles s’éclaircissent enfin. Et finalement c’est assez simple, ultra-fluide. Élégant, même. L’interaction est limitée, ce qui n’est pas pour me déplaire, et la partie se passe de façon pacifiste. Maintenant qu’on comprend mieux le jeu, l’agression pure et simple ne semble pas être la voie la plus rentable vers la victoire.

Très vite, on comprend l’intérêt des cartes Technologie, leur variété, la possibilité de se spécialiser dans l’une ou l’autre stratégie, les différentes voies vers la victoire en fonction de notre façon de départ. On cerne la richesse et la rejouabilité énorme du jeu. Ça reste certes aléatoire, mais rien de gênant car le jeu est plutôt rapide. Enfin, le jeu est plutôt joli et son graphisme général est aussi élégant que sa mécanique.

Malgré un début (très) frileux donc, je suis nettement plus enthousiaste concernant Alien Artifacts.  Très bien pour les amateurs de jeux de cartes à combo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *