Fallout, bombe atomique ?

Publié le Publié dans Divers

Premières impressions, à chaud, sur Fallout le jeu de plateau (FFG)

Fallout – le jeu, l’univers

Fallout est une série de jeux vidéos, de type RPG pour la majorité, se déroulant dans des États-Unis post apocalypse nucléaire avec un petit côté années 50 / rétro. On y incarne généralement un survivant d’abri atomique errant dans des terres dévastées, s’alliant avec l’une ou l’autre faction dans des les conflits qui les aminent.

Le jeu de plateau reprend très bien ce thème, on y retrouve les lieux et monstres emblématiques de la série, les factions, les différentes caractéristiques des personnages (SPECIAL, perks, attitudes…). Impeccable, ça donne même envie de relancer le jeu vidéo !

Le type de jeu

On est sur du jeu du semi-coopératif, où soit tout le monde perd, soit un seul joueur gagne (avec les avantages et inconvénients que cela implique). La mécanique est finalement très simple, puisqu’on dispose de deux actions à son tour, au choix parmi toute une sélection : se déplacer, combattre, faire une rencontre… Rien de neuf donc de ce côté, on est proche des Contrées de l’Horreur, d’Horreur à Arkham, de Zombicide…

Le moteur du jeu, ce qui pousse les personnages à explorer et réaliser des choses, ce sont les cartes liées au scénario. Celles-ci vont inciter à tuer tel type de monstre, explorer tel endroit… Tout en faisant des choix plus ou moins tactiques et narratifs. Ces scénarios voient souvent (toujours ?) s’affronter deux factions présentes dans les derniers épisodes Fallout. Il s’agira alors de récupérer des cartes Influence qui permettront de marquer des points de victoire, parfois en rapport avec les deux factions mentionnées.

A la croisée des chemins

J’ai déjà mentionné le lien entre Fallout et les jeux du style Zombicide ou Horreur à Arkham. Un autre nom m’est venu à l’esprit : Dead of Winter.

A chaque exploration, dans Fallout, un adversaire tire une carte Rencontre, nous la lit, et nous donne le choix entre deux options. Oui, exactement : les cartes Crossroads (croisée des chemins) de Dead of Winter. Ça donne un côté narratif très agréable au jeu, surtout que ces cartes sont mieux réussies. Les choix sont plus nets, et une partie des cartes sont liées au scénario. De plus, la résolution de certaines cartes en ajoute d’autres dans la paquet : quelles seront les conséquences de nos choix ?

Verdict : Fallout, est-ce de la bombe ?

Oui et non. Le jeu est très typé américain, avec les avantages (thème, ambiance, immersion) et inconvénients (lourdeur des règles et hasard) que cela apporte. Ce dernier point, l’aspect aléatoire, m’a un peu chagriné. Entre les cartes, la localisation, les monstres, les dés… pour un jeu au final compétitif, ça fait beaucoup. Mais ce n’est qu’un goût personnel, et pour ceux que ça ne gène pas, pour les amateurs du thème et de jeux à l’américaine, Fallout sera une tuerie !

 

NB : à part la première, les illustrations sont issues du site de l’editeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *