Dungeons & Dragons : Invincible (compte-rendu de campagne)

Publié le Publié dans Divers

Attention : spoilers !

S’il y a une possibilité que vous soyez joueur sur la campagne Invincible pour DD5 / Héros & Dragons, ne lisez pas ce qui suit.

Si vous êtes MJ, ou juste curieux, c’est l’occasion de découvrir cette campagne à travers la plume d’un (pour l’instant) de ses protagonistes.  Pour information, la campagne commençant au niveau 5, elle suit un gros scénario introductif « maison » destiné à souder le groupe.

Ce compte-rendu de campagne sera (je l’espère) mis à jour au cours de la campagne. Et il s’agit bien évidemment de la vision qu’en ont les joueurs.

Bonne lecture !

Le groupe

Philibert Jasmin, barde gnome à la langue bien pendue

Shinor Dragonir, ensorceleur nain aux racines… plus sombres qu’il ne le pensait

Jandak, moine humain avide de savoir et de mystères

Elia Helder, prêtresse humaine d’Ilmater

Mélech « Rédemption », roublard tieffelin, assassin en repentir

Séance 1 : atchoum

Et au moment où ils allaient nous rouler dessus, un éternuement tonitruant d’un gars avec un gros rhume nous déconcentre. En face, ça marque un temps d’arrêt. Juste le temps pour nous d’entendre un nouveau “Watchaaaaa”, puis d’avoir la tête qui menace d’exploser.
Puis, on se fond étrangement dans le sol, et on tombe.

Tombe.
Tombe.

Jusqu’au pieds de 5 statues.
Sauvés.

On reprend nos esprits, on regarde autour de nous, et on voit un magicien peu débrouillard, ainsi que deux brutes, tous habillés de bleu (c’est à la mode, visiblement), contre deux trolls tenant en laisse des zombies enragés.
Pas sauvés.

Nous sommes épuisés, désorientés, mais on comprend vite sur qui il faut taper. Et on le fait facilement, déglinguant complètement les zombies et les trolls. Vu que ça semblait trop facile, un type, drakéïde comme Daardendrian mais avec des grandes oreilles, s’incruste dans le combat, se moque de nous, et invoque une sorte d’oeil très glauque qui nous regarde, tout en nous maudissant. Puis s’en va.

On a enfin le temps d’essayer de comprendre ce qu’il nous arrive.
En gros, le mage s’appelle Clovic, il a lancé un rituel d’invocation pour amener à lui 5 héros du passé ayant vaincu un dragon de pierre, appelé Lithocronox. Il est pas assez fort pour ça, mais son maître lui a donné les moyens de le faire à sa place, car il ne voulait pas revoir son ex. Son, ex, c’est la sorcière vivant dans les marais dans lesquels nous nous trouvons, et qui est encore plus forte que lui. On est dans un pays dont le nom m’échappe, dans un marais dont le nom m’échappe, pour des raisons qui nous échappent. Et on est invoqué par erreur à cause d’un rhume.

On n’y comprend rien, mais au moins on est en vie. Et crevés. Et avec un œil qui nous regarde depuis 30 mètres de haut.

On réalise en essayant de sortir du marais que le temps s’écoule très lentement à l’intérieur. Visiblement on veut nous affamer/assoiffer à peu de frais, et ce serait le plan du drakéïde qui a invoqué cet œil, au nom justement de ce vieux dragon de pierre déjà mort mais peut-être pas, allez savoir.

On arrive au bout, on est coincé. Dommage, c’était le bon chemin pour retourner en ville.
On va de l’autre côté, on repasse les statues, les cadavres, on retombe sur des traces du drakéïde, et on le trouve fusionné avec un arbre. Il a vexé la sorcière, et elle s’est un peu défoulée.
On le charrie un peu, on le cuisine un peu, et on comprend qu’il faut retrouver le médaillon qu’elle lui a pris pour sortir de ce sort, et qu’il est prisonnier avec nous. On décide de coopérer momentanément, de toute façon, on n’a pas le choix.

Et donc, en gros, on est coincé dans la bulle d’un sort trop puissant pour son lanceur, lancé en réaction à une invocation trop puissante pour son lanceur, le tout parce qu’un mage ne voulait pas revoir une sorcière.
Ça pourrait être mieux, mais au moins, ça promet des potins. :-}

Philibert Jasmin, barde gnome

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *